Rubrique 21

HASARD OU CONCEPTION ?

La queue de l’agame des colons

L’AGAME saute facilement d’une surface horizontale à une surface verticale. Mais si la surface de départ est glissante, il perd l’équilibre. Pourtant, il réussit son atterrissage. Son secret ? Le mouvement de sa queue.

Considérez ceci : Quand un agame saute d’une surface rugueuse, qui favorise l’adhérence, il se stabilise et garde la queue baissée. De cette manière, il saute avec la bonne inclinaison. Sur une surface glissante, par contre, le lézard a tendance à déraper et à sauter avec une mauvaise inclinaison. Cependant, une fois en l’air, il corrige l’angle de son corps en redressant sa queue. Le mouvement est complexe. « Le lézard doit constamment ajuster l’angle de sa queue pour rester bien droit », explique un rapport publié par l’Université de Californie. Plus la surface est glissante, plus l’agame doit redresser sa queue pour atterrir sur ses pattes.

Cette découverte pourrait aider des ingénieurs à concevoir des véhicules robotisés plus agiles. Cela favoriserait la recherche de survivants au lendemain d’un tremblement de terre ou d’une autre catastrophe. « Les robots ne sont pas aussi agiles que les animaux, fait remarquer le chercheur Thomas Libby ; donc tout ce qui peut rendre un robot plus stable est un progrès. »

Qu’en pensez-vous ? La queue de l’agame est-elle le fruit du hasard ? Ou d’une conception ?